Aujourd’hui, petite étude de ce qui fait partie intégrale de notre vie parisienne : le métro, le bus, le train, le RER, le tram.  Tout le monde s’en plaint, mais qu’est ce que c’est pratique !

070628_ratp_metro_texte

 

Les snobs :

Ils prennent le taxi pour ne pas se mêler à la populace. Ils ont peur d’attraper la grippe A sur les barres du métro. Ils ont peur de salir leurs fringues, abîmer leurs attachés-cases, user leurs chaussures. Les snobs, ils ratent tous les trucs trop bien du métro : l’accordéon, l’odeur de travail, la tête blasée des gens, les problèmes d’interruption du trafic, les touristes… Ils ont foiré leur vie.

snob

 

Le geek du métro :

C’est celui qui sait où se placer dans la rame pour que quand il descende à son arrêt, la sortie soit en face de sa porte. Non parce que, être à 5 mètres de la sortie quand on arrive parce qu’on est monté à la mauvaise porte, c’est super rageant quand même!

Cette installation nécessite une longue réflexion : « mais où vais je me placer aujourd’hui huhuhu ». Pour les habitués, c’est un jeu d’enfant. Ils savent même prendre des passages secrets du métro pour aller plus vite (Indice : en vrai, c’est des couloirs où il y a marqué « passage interdit »).

Comment gagner 3 minutes de ta vie: 

Sans_titre

Mais que faire quand on ne sait pas où sera la sortie ? Où se placer pour marcher le moins possible en arrivant ?

La première théorie, plébiscitée par le public : « Mets toi au milieu », aussi appelée théorie de l’équidistance. Ainsi, que la sortie soit au bout du quai à droite, ou au bout du quai à gauche, le temps de parcours sera le même en arrivant. Et si elle est au milieu, BANCO.

La seconde théorie est développée par d’éminents observateurs. Il suffit de ne pas bouger, et de rester à l’endroit du quai par lequel on arrive. Ainsi, si la sortie à l’arrivée est à cet endroit, on aura tout gagné, pas comme ces débiles qui sont tous allés au milieu.

Placement des gens dans le train :

Prenez un train vide. Prenez des gens. Laissez les s’installer. Vous verrez que :

  • -       Les places près des fenêtres dans le sens de la marche sont prises en premier.
  • -       A moins d’y être obligés, les gens qui ne se connaissent pas ne s’asseyent jamais à côté.
  • -       Il y a forcément, par wagon, au moins une personne qui parle fort au téléphone.
  • -       Il y a aussi toujours quelqu’un avec des bagages/ une poussette.
  • -       50% de vos voyageurs auront le regard vide, même en pleine journée.
  • -       Le wagon le plus plein sera celui où il y aura le plus de gens.

Conseils foireux :

Vos voisins font trop de bruit ? Faites en plus, plus fort, plus longtemps ! Gêné(e) par les odeurs ? Sentez plus fort ! Les autres prennent trop de place ? Etalez vous !

Comment prendre le bus en 10 leçons :

  1.  Tu verras passer ton bus devant toi.
  2. Après avoir attendu 7 minutes, tu entreras dans un bus bondé.
  3.  Tu seras bien sûr derrière le boulet qui cherche son ticket pendant super longtemps.
  4.  Ce même boulet prendra la dernière place assise avant toi.
  5.   Une poussette te roulera sur les pieds.
  6. Tu tomberas sur la seule barre du bus pour se tenir qui est toute grasse.
  7. Tu devras laisser le siège sur lequel tu viens de t’asseoir à une mamie.
  8. Tu écouteras la musique pourrie des jeunes du fond.
  9. Tu te retrouveras à côté d’un type qui transpire et qui a mangé de l’ail.
  10.  Tu sortiras enfin après 20 minutes de trajet.

metro