Voilà, je suis en semaine de révisions pour mes partiels. Et pour m’entraîner, j’ai décidé de rédiger tous les matins une critique (pourrie). Parce que dans la matière que j’étudie, il faut toujours critiquer, même si on est d’accord ! Alors bon, ça nécessite un peu d’expérience, pour faire une parfaite critique pourrie.

Aujourd’hui, pour commencer, je décide de critiquer le film Twilight. Bon, je ne l’ai pas vu, mais c’est pas grave, ça me permet de mettre en pratique la leçon n°1.

Le_on_1

 

Déjà, ça parle de vampires et les vampires c’est has been et c’est moche. Le vampire, personnalité anti-sex. C’est sensé être un rat sur pattes, livide, et avec le nez crochu. Et puis, sans groupies qui se trémoussent en hurlant sur son passage, et qui rêvent de se faire mordre le coup. Normalement les vampires, on les évite. On s’imbibe d’ail pour qu’ils fuient. On ne sort pas la nuit, pour éviter de les croiser !

Et là…. HORREUR ! Un bellâtre incarne un pseudo vampire dans un navet insipide, et c’est la ruée ! Au lieu de disperser les foules, il les attire (nb : comprendre par « foule » : masse d’adolescentes pré pubère en manque émotionnel chronique). Au lieu d’inspirer le dégoût, il inspire… l’attirance (de la foule oui, l’attirance de la foule, pas celle des gens normaux). Au lieu de provoquer peur et angoisse sur son passage, il provoque l’hystérie.

Groupies

Alors moi je dis, à bas le fake vampire-même-pas-réel ! A bas l’incarnation hollywoodienne d’un mythe fantastique qui se cantonne aux limites des Carpates ! A bas l’interprétation foireuse d’une histoire qui se limite aux sodoku pour mous du bulbe ! Le sang et toussa, ça reste chez Dr. House &co, namého !

Ensuite, c’est sponsorisé par les entreprises de dentifrice et les syndicats de dentistes. Forcément, que peut on attendre de plus d’un film qui rend hommage à la dentition parfaite de nos amis les vampires. C’est quand même un phénomène p;nbsp;: on avait pas vu ça depuis Blanche-Neige !

Quand à l’affiche, aux affiches pardon (puisqu’il y a maintenant 2 films haha)… N’en parlons pas !


twilight_1twilight_2

 

Enfin sinon, ça met en film un roman donc… c’est forcément merdique ! Regardez l’adaptation désastreuse d’Aragon hein ! Si après ça on ose venir dire que « le non cinéma rend très bien compte de la réalité des choses, je vois pas le problème » ! Faut avoir des crottes de pigeon dans les yeux ! Et des billes de bois dans les oreilles !

Donc, en conclusion, n’allez pas voir Twilight. Parce que vraiment, c’est un film qui a l’air monstrueusement pourri, sauf si vous aimez les trucs à l’eau de rose écœurants (et je vous parle même pas du style Love Actually… C’est pire !! Imaginez Tokyo Hotel en film, en fait).