Désolée pour mon retard, mon absence, et tout ça, j’ai été accaparée par des choses aussi inutiles que passionnantes, les aliens ont enlevé mon chien, la routine quoi.

Du coup, je me disais que ce serait cool de faire focus sur quelque chose d’oméga kiffant ! Notamment, la lutte ancestrale de la faculté d’Assas contre celle de la Sorbonne, à Paris. Depuis la nuit des temps, ces deux lieux, remplis d’esprits brillants, s’affrontent dans une guerre sans merci, chacun prétendant sa faculté bien meilleure que l’autre, la suprématie de ses idées politiques sur toutes les autres, et le sang quasi divin de ses affiliés. Aujourd’hui, il est temps de faire lumière sur ces batailles d’esprit !

Alors, SORBONNE ou ASSAS ?


On va commencer par le plus facile, ce qui saute aux yeux le plus rapidement… La faculté en temps de grève. Nul n’ignore le passé glorieux de la Sorbonne lors des épisodes d’une certaine année 1968. Il faut croire que cet esprit a perduré jusqu’à aujourd’hui, puisque invariablement, chaque année revient une nouvelle idée de réforme, donc une nouvelle grève (NB : l’ampleur est cependant différente selon les années, la durée du blocage varie selon les personnalités). Mais le Gavroche de la Sorbonne n’existe pas à Assas : Assas en grève, c’est comme demander des hamburgers sans anti vomitifs au Mac Do, ça n’existe pas.

Comparaison par l’image : 

Gr_ve

 

Conclusion : d’un point de vue de gros glandeur, SORBONNE WIN. D’un point de vue de bosseur qui veut avoir son année/valider son semestre/aller en cours (rayer la mention inutile), ASSAS WIN.

ASSAS

SORBONNE

1

1

 

Comparaison numéro 2 : les fringues. On sait tous qu’Assas, c’est l’antichambre des défilés. Que la moyenne de hauteur des talons est, pour une fille, de 10 cm. Que la concentration en sacs Gérard Darel et Vanessa Bruno est la plus élevée de toute la France. Que les personnes avec un sac à dos ne sont pas admises à entrer dans l’établissement. Quand à la Sorbonne… heureusement que l’Ipod a été inventé ! (hahaha. http://www.labandepasdessinee.com/bpd/60). 

Bon, d’accord, c’est une caricature. Mais quand même !

FRINGUES

Conclusion : ASSAS WIN. Parce que quand même.

ASSAS

SORBONNE

2

1

 

Ensuite, la renommée… Ça va être vite fait, même pas besoin d’image ! SORBONNE WIN, la réputation internationale en prime.

ASSAS

SORBONNE

2

2

 

Pour le mythe, ça reste à voir… Pas sûre que la Sorbonne soit hyper mythique. Bon à part le Panthéon qui reste quand même sympa, il n’y a pas grand chose de fou fou fou, tout le passé qui la grandissait a été réduit à une masse de drosophiles unijambistes lors de la réforme LMD. Assas a quand même une légendaire entrée qui mène aux catacombes par une porte de l’amphi 4 ! Par contre, on ne tiendra pas compte des mythiques appartenances politiques de ces deux facultés… ce serait trop cliché !

ASSAS

SORBONNE

3

2

 

ASSAS WIN. Parce que la loi de la jungle, non merci. 

En conclusion, je dirais que, loin d'être une apologie de la faculté d'Assas, ni un pamphlet machiavélique incitant à un guerre entre populations étudiantes, ce post est tout simplement un éloge de la réalité (ni plus ni moins!), parce qu'au fond, Sorbonne ou Assas, on s'en fout, tant que leurs affrontements nous font marrer!