Comment être un connard, un vrai. (Spéciale kassdédi au connard qui me sert de meilleur pote).

 

1. Casser tout le monde, même ceux qu’on ne connaît pas.

N’hésitez pas ! Lachez vous ! Tout est bon pour tailler les gens : la couleur de leurs chaussettes, le moindre défaut de leur visage, leur rire, leur manière de marcher. Double combo si vous faîtes une comparaison avec un animal. Triple combo si vous venez de rencontrer la personne.

Rire_de_phoque

Attention : ne soyez pas grossiers. Les insultes, c’est pour plus tard ! Contentez vous d’être misanthrope, égoïste et insupportable.

 

2. Be a bad boy. 

Si par hasard les gens ne sont pas dégoûtés au premier abord et qu’ils cherchent à vous revoir : arrivez systématiquement en retard, ou n’arrivez pas.

Si c’est dans un endroit payant (genre bar, resto), ne payez jamais. Laissez toujours les autres s’en charger (double combo si vous prenez le menu le plus cher).

Si c’est chez quelqu’un, critiquez la déco, l’aménagement, le quartier. Renversez votre verre, écrasez votre mégot par terre, et SURTOUT surtout, ne nettoyez pas. Traitez de bonniche ou de femme de ménage la personne qui va se charger de nettoyer. Rendez vous inutile. Imposez d’écouter super fort une musique de merde.

Dans les deux cas, soupirez haut et fort que vous vous ennuyez, que vous n’auriez jamais du venir, que vous êtes mal installé, que ce n’est pas une manière de recevoir les gens et que vraiment les bonnes manières se perdent !

Tout_me_gave

 

3. Donner sens à l’expression « dialogue de sourds ».

Faites semblant de vous intéresser à ce que les autres racontent. Servez vous de ce qu’ils disent pour le retourner contre eux. Balancez tout.

Lors d’un débat, soyez toujours d’un avis différent de tout le monde, avec comme unique argument « oh mais on s’en fout t’façon ». Montrez que les autres ont tord. Coupez la parole. Utilisez les défauts physiques des autres comme arguments.

Chemise_pourrave

Soyez supérieur, arrogant, prétentieux.

 

4. Je t’aime, moi non plus.

Avec les filles : faites vous plaisir puis dites que c’était pour un pari. Ne rappelez jamais ! Oubliez son prénom (pire : appelez la par le prénom d’une autre). Crachez sur elle dans son dos. Faites lui des faux espoirs. Si elle vous pose des questions, faites lui comprendre que vous n’envisagiez même pas de lui parler à nouveau (soyez créatifs !).

Game_over

Idem pour les connasses en puissance dans leurs relations avec les mâles.

Arrangez des coups foireux entre personnes que vous connaissez. Mentez à l’un, à l’autre, faites les se rencontrer, et révélez un secret qui détruira tout. Sachez créer des quiproquos.

 

5. Born to be wild.

Soyez agressifs. Envers n’importe qui, à n’importe quel moment (sauf quand vous vous moquez des gens, là vous avez le droit de sourire !).

Provoquez les personnes autour de vous sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Soyez amis avec d’autres par intérêt, et dites le. Criez haut et fort que vous êtes un connard !

Vous n’avez jamais de problèmes avec les gens, ce sont toujours eux qui en ont avec vous.

 

La connassitude, ça s’apprend, ça se travaille, ça se concrétise ! Faites attention cependant, il faut savoir trouver le juste milieu entre connard et misanthrope (et c’est pas de la tarte) !

Qualités demandées pour passer son master connard :

  • Hypocrisie
  • Je m’en foutisme
  • Méchanceté
  • Agressivité
  • Hargne
  • Regard vide
  • Sourire narquois

 

ATTENTION : être un connard, c’est s’exposer un jour à rencontrer pire que soi (et à se faire bouffer jusqu’à la moelle).

 

Et pour finir, pour les plus geeks d’entre nous, un petit test afin de savoir si vous êtes un gros connard prétentieux :

http://www.nofrag.com/quiz/cons/index.php